Faîtes parler votre corps !

Yoga

Hatha & Yin Yoga

La pratique du yoga est devenue un symbole de paix intérieure, de sérénité, réduit le stress et améliore le bien-être général.
Le yoga apporte un grand nombre de bienfaits, physiques mais aussi, émotionnels et psychologiques.

L’enseignement de Sandra, suivant la méthode du Hatha & Yin yoga :
la précision du Yoga Iyengar, la souplesse du Vinyasa,  la profondeur de la circulation des énergies
et de la méditation, pour une vie plus douce et plus ancrée dans l’instant présent.

Savoir profiter des bons moments.

Yoga pre & post natal

Le yoga pré et post natal sécurisé, même sans avoir pratiqué auparavent,
c’est possible !

La Méthode APOR de Gasquet :
APOR est un acronyme qui signifie Approche Posturo Respiratoire.
Cette approche corporelle créée par la Dr. Bernadette de Gasquet 

Le yoga prénatal est un cours de yoga spécifique, adapté à la grossesse et durant lequel sont réalisés différents exercices, pensés
pour les femmes enceintes. 

Tout comme lors de séances de yoga classiques, l’activité se portera sur la sphère corporelle, mais également sur la sphère émotionnelle et psychologique, deux aspects essentiels au bon déroulement d’une grossesse. L’idée étant d’être en accord avec son corps, en perpétuel bouleversement pour accueillir bébé et se préparer mentalement à son rôle de future mère.

Il est possible de réaliser une ou deux séances avec le papa, afin de l’aider à trouver sa place auprès du bébé et plus globalement, dans l’accompagnement de la grossesse et de l’accouchement. 
Celui-ci pourra apprendre des postures et des massages à pratiquer sur le ventre et le dos, qui pourront s’avérer très utiles lorsque le travail commencera

Véritable sport du bien-être, le yoga fait des miracles pendant la grossesse. Préparation à l’accouchement, soulagement des maux… Le yoga prénatal pourrait devenir votre meilleur allié de femme enceinte !
Pendant la grossesse, les avantages sont multiples et permettent de mieux vivre cette période de grands changements du corps et de se préparer sereinement à l’accouchement.

  • Soulager les maux liés à la grossesse : les nausées, les douleurs de dos, la constipation, les remontées acides, les troubles du sommeil,
  • Activer la circulation sanguine et l’oxygénation des tissus cellulaires,
  • Réduire le diabète gestationnel,
  • Prendre conscience du périnée et le renforcer,
  • Développer et préserver la mobilité du bassin,
  • Assouplir et tonifier les muscles profonds du corps,
  • Lâcher prise, se détendre et se libérer du stress accumulé,
  • Lien avec son enfant et renforcer celui-ci. Cette connexion sera essentielle pour le bien-être du bébé à sa naissance et pour le vôtre également,
  • Aide à se préparer mentalement à l’accouchement et à la naissance du bébé,
  • Apprendre à respirer correctement grâce à différents exercice

il est préférable de commencer les séances au troisième mois de grossesse.
Lors du premier trimestre : 
le mot d’ordre est la douceur. Pas trop d’efforts ou de torsions, par exemple, car les changements au niveau du corps sont nombreux.

Certaines femmes vous diront que le yoga postnatal est aussi important que le yoga prénatal, si ce n’est plus ! Les raisons sont simples.

L’accouchement et l’arrivée d’un bébé bouleversent tellement le corps et l’esprit, qu’une jeune mère a besoin de se ressourcer. Le yoga sera alors une fois encore son meilleur allié pour se remettre en douceur. les premières semaines qui suivent l’accouchement, tout est fragile, le ventre est trop grand, les muscles, la peau, les ligaments sont distendus. L’utérus est encore très lourd.

Le yoga post natal, va aider votre corps à retrouver sa forme qui a été modifié pendant les neufs derniers mois de grossesse.

Comment ? Par des postures douces, des visualisations, des respirations, des conseils astuces…

Les points clés de la méthode APOR de Gasquet

Toutes les postures se font en étirement, sans cambrure, ni tassement. Il s’agit d’éloigner au maximum le coccyx du sommet du crâne, que l’on soit dos plat, dos rond, dos creux, en torsion, assis, ou debout, couché sur le dos etc… Ainsi les disques intervertébraux ne sont jamais comprimés. On veillera ici à équilibrer harmonieusement la partie postérieure (muscles dorsaux) et antérieure du tronc (muscles abdominaux). L’exactitude de l’étirement induit la respiration abdominale sous-ombilicale.

On parle ici de la respiration physiologique, abdominale. Celle du petit enfant, du sommeil ou encore des quadrupèdes. Lors de l’expiration, le diaphragme remonte et refoule les organes vers le haut, y compris le périnée. Les muscles abdominaux, particulièrement le transverse, qui assure un effet de « gaine » est mis à contribution. Lors de l’inspiration le diaphragme descend, le ventre se relâche, les viscères reprennent leur place et leur volume initiaux.

Durant les exercices, le « temps d’effort » sera effectué lors de l’expiration, en dirigeant le souffle du bas vers le haut, ce qui permet de diminuer l’hyper pression (pression augmenté) abdominale. Le « temps de relâchement » lors de l’inspiration. L’expiration se fera par la bouche et l’inspiration par la dilatation des narines.

Il est important d’intégrer le périnée à la respiration. La contraction de la zone périnéale par le muscle pubo-rectal se fera avant chaque expiration, activant ainsi le muscle Transverse dans sa partie basse. La contraction sera dirigée dans un mouvement d’élévation, d’aspiration de bas en haut, à l’intérieur du corps, en plus de la contraction transversale et longitudinale et suivie d’une expiration visant la remontée des viscères. Le relâchement du périnée précédera l’Inspiration. Le périnée appelé aussi diaphragme pelvien fonctionne avec le diaphragme thoracique, principal muscle de la respiration.

Massages

Les bienfaits des massages sont nombreux, mais un des premiers effets, c’est la relaxation et le lâcher-prise.
Il soulage naturellement le stress, et les tensions.

Les massages favorisent la détente sur le plan physique, mais également sur le plan émotionnel. Ils soulagent naturellement le stress, les tensions…

Les bienfaits pour :

  • Se sentir mieux dans sa peau
  •  Se détendre et se relaxer
  • Réduire le stress
  • Lutter contre l’anxiété
  • Améliorer son équilibre émotionnel et physique

Il existe plusieurs techniques de massage bien-être, leur utilisation variant
selon les besoins et les résultats souhaités :

  • Massage ayurvédique (abhyanga)
  • Massage ayurvédique femme enceinte « thaimabhyanga »
  • Massages kobido (massages japonais du visage)
  • Massage drainant (selon méthode Renata Francka)
  • Massage Amma
  • Des ateliers pour apprendre aux parents à masser leur bébé (shantala)

Massage Ayurvédique Abhyanga

Massage Ayurvédique Femme enceinte

Atelier massage - parents/ enfant